Validation des Acquis de l'Expérience (VAE)

La VAE est un droit permettant à toute personne engagée dans la vie active de faire valider les acquis de son expérience pour obtenir une certification.

 

Les salariés peuvent mettre en œuvre ce droit dans le cadre du plan de formation de leur entreprise ou à titre individuel dans le cadre du droit individuel à la formation (DIF) ou du congé de VAE.

 

Quels acquis valider ?

Peuvent faire l’objet d’une VAE, l’ensemble des compétences professionnelles acquises dans l’exercice d’une activité salariée, non salariée ou bénévole, en rapport direct avec le contenu de la certification.

Cette activité doit être exercée de façon continue ou non pendant une durée totale cumulée d’au moins 3 ans.

Les périodes de formation ainsi que les stages et les périodes de formation en milieu professionnel effectués pour la préparation d’un diplôme ou d’un titre ne sont pas pris en compte dans la durée de l’expérience requise.

 

Quelles certifications visées ?

Les certifications accessibles par la VAE sont les diplômes, les titres à finalité professionnelle et les certificats de qualification de branche (CQP).

Elles doivent être inscrites au répertoire national des certifications professionnelles (rncp.gouv).

 

Quelle démarche de demande de validation ?

Les personnes intéressées doivent s’adresser à l’autorité ou à l’organisme délivrant la certification qui examinera la recevabilité (livret 1) de leur demande.

Si l’expérience est conforme à la certification visée, le candidat se verra remettre le dossier de validation (livret 2).

 

Comment se réalise la validation ?

La demande de validation est appréciée par un jury qui décide ou non de l’attribution de la certification, à l’issue d’un entretien et, le cas échéant d’une mise en situation professionnelle réelle ou reconstituée.

Le jury peut attribuer la totalité de la certification ou n’en valider qu’une partie. Il se prononce alors sur l’étendue de la validation et indique les compétences qui, dans un délai de 5ans, doivent être acquises par l’expérience ou la formation.

Le jury est composé d’au moins ¼ de représentants qualifiés des professions (employeurs et salariés).

 

Congé de VAE et accompagnement ?

C’est le droit pour un salarié d’obtenir une autorisation d’absence de 24 heures pour participer pendant ses heures de travail, aux épreuves de validation et permettre de bénéficier, en amont du jury, d’un accompagnement pour préparer la validation (essentiel pour la réussite du projet).

Pour ce dernier, le réseau MFR a mis en place une organisation permettant, dans la plus part des cas, de réaliser un accompagnement de proximité pour les candidats à la VAE (se renseigner auprès de la MFR la plus proche, la fédération départementale, régionale de votre lieu d’habitation ou à l’Union Nationale des MFR).

La demande d’autorisation d’absence doit être adressée à l’employeur au plus tard 60 jours avant le début des actions de validation. L’employeur doit faire connaître par écrit son accord ou les raisons de service motivant le report de l’autorisation d’absence (6 mois maximum), dans les 30 jours suivant la réception de la demande.

Un délai de franchise d’un an s’impose entre 2 congés VAE pris dans la même entreprise.

 

Quel financement ?

Les actions de VAE sont assimilées à des actions de formation continue.

Pour les salariés, les règles de prise en charge sont les mêmes que pour le congé de bilan de compétences (OPACIF) auquel l’employeur verse sa cotisation.

Le salarié conserve 100% de sa rémunération pendant son absence. L’employeur maintient cette rémunération et se fait rembourser par l’OPACIF ou par l’OPCA si la VAE est réalisée dans le cadre du plan de formation. L’action peut également se réaliser dans le cadre du DIF.

Pour les demandeurs d’emploi, dans le cadre de leurs compétences, Etat, Régions et Pôle Emploi ont mis en place des aides à l’accompagnement. Ces aides sont mobilisées en fonction des procédures adaptées selon le financeur et les bénéficiaires. Elles concernent généralement le soutien des personnes qui ont obtenu la notification de recevabilité de l’organisme certificateur.

 

Comment s’informer ?

En amont de la validation, les régions ont mis en place des dispositifs (PRC, PIC…) susceptibles d’apporter une information et un conseil neutres et objectifs sur la ou les certifications qui peuvent correspondre au projet de qualification du candidat, sur leur voie d’obtention et sur la recherche d’accompagnement et de financement.

 

Le réseau MFR peut également donner un premier niveau d’informations et proposer un accompagnement à la VAE.

Adresse

15 Chemin de Moncé

41100 Saint-Firmin des Prés

Nous contacter

Tél : 02.54.23.42.03

 

 

  • facebook

© Maison Familiale Rurale de St-Firmin - Ecole/CFA depuis 1955

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now